Il offre des installations modernes au trafic et à l’avitaillement des bateaux et sa rade extérieure sûre et bien abritée peut accueillir des navires pouvant caler jusqu’à 20 m de tirant de l’eau.

Des lignes régulières de transport de marchandises sont établies entre Dakar et les principaux ports d’Afrique de l’Ouest, d’Europe de l’Ouest et du Nord, de Méditerranée occidentale, ainsi qu’avec New York, Houston, Bangkok, Hong-Kong.

Les ports de Kaolack et Ziguinchor sont également ouverts aux navires de haute mer et au trafic maritime international.

Transport aérien

Aéroports

Le Sénégal est doté de trois aéroports ouverts au trafic international : Aéroport L.S. Senghor (Dakar), Cap Skirring et Saint-Louis et de 12 autres aéroports ouverts au trafic intérieur.

Lignes intérieures

Des vols réguliers relient Dakar, Saint-Louis, Matam, Ziguinchor, Cap Skirring.

Charters

Plus de 300 vols charters sont programmés chaque année : charters touristiques pour Dakar, Cap Skirring, Saint-Louis ; charters de fret pour les produits frais à l’exportation. Il est possible, d’autre part, d’affréter des petits porteurs ou moyens courriers pour passagers ou marchandises.

Routes

Le Sénégal possède un réseau routier d’environ 15.000 km, dont 5.000 km de routes goudronnées, qui permettent d’atteindre aisément, à partir de Dakar, tous les chefs lieux de régions, les principaux centres de production minière, agricole, halieutique, ainsi que les centres touristiques.

Chemin de fer

Le réseau ferroviaire du Sénégal comprend deux lignes principales, ouvertes au trafic de marchandises et de voyageurs :

  • Dakar - Thiès - Louga - Saint-Louis ;
  • Dakar - Thiès - Diourbel - Tambacounda - Bamako, avec un embranchement vers Kaolack. Cette ligne assure le trafic international avec le Mali.

Le chemin de fer assure l’essentiel du transport des produits miniers et des carburants, et une partie du transport des produits agricoles.

Télécommunication

Le réseau téléphonique sénégalais est l’un des plus développé d’Afrique. Les infrastructures disponibles dans ce domaine offrent la possibilité aux usagers d’entrer en relations téléphoniques avec 70 % des abonnés téléphoniques du monde. En effet, le Sénégal dispose d’une station terrienne de télécommunication par satellite, d’un centre de câbles sous-marins totalisant plus de 5.000 circuits téléphoniques, d’un centre de télex international, de deux centres émetteurs et d’un système par ondes décamétriques.

Des programmes importants sont engagés pour la modernisation permanente des infrastructures de télécommunication, de façon à faire bénéficier les abonnés du développement des services offerts à l’échelle mondiale.

Les abonnées au téléphone ont accès à un ensemble de services spécialisés, notamment la consultation de banques de données nationales et internationales.

Trois opérateurs agrées offrent des services de téléphonie cellulaire, dont le marché connait une très forte croissance.

Les services d’accès à Internet sont également de très bonne qualité. Il existe une dizaine de fournisseurs d’accès.